A lire au public

Ce texte est une proposition de METAL à lire dans les théâtres, avant ou après représentation. Vous pouvez bien entendu l’adapter en fonction du lieu et le la circonstance de lecture. Ce texte est régulièrement updaté, via cette page.

Bonjour à tous et à toutes,

Le spectacle que vous venez de voir repose sur le travail d’une multitude de personnes : acteur.ice.s, technicien.ne.s, personnel administratif et j’en passe.

Parce que dans nos métiers nous avons des contrats courts et avec une large proportion de travail « artistique » il existe une règle particulière : l’accès à la non-dégressivité des allocations de chômage (parfois nommé à tort, « statut d’artiste »).

Une réforme concernant ce « statut » est débattue en ce moment au parlement, et devrait s’appliquer en septembre 2022.

Nous sommes extrêmement alarmé.e.s, car cette reforme représente un recul énorme de nos droits sociaux : sans rentrer dans trop de détails, sous prétexte de rendre l’allocation plus « accessible », les conditions de renouvellement seront durcies, les contrôles seront intensifiés. Les mieux loti.e.s serons poussé.e.s à devenir indépendant.e.s et à abandonner le régime général de la sécurité sociale.
Par ailleurs, une « commission d’artiste » déterminera, sur base de critères subjectifs, qui pourra bénéficier de cette protection sociale. Les décisions de cette commission surpasseraient le tribunal du travail, ce qui serait purement et simplement anticonstitutionnel.

Cette réforme, si elle passe, va faire perdre leurs droits à bon nombre d’entre nous. Elle va nous précariser et nous forcer à nous reconvertir dans d’autres secteurs. Les femmes et les jeunes travailleur.euse.s, déjà fragilisé.e.s, seront touch.é.es de plein fouet (ceci sans parler de la crise covid qui a des conséquences désastreuses sur le secteur). Cette réforme discriminera aussi certaines disciplines, comme les travailleur.se.s de la technique ou les métiers dit « de soutien ».

Nous estimons essentiel de tirer la sonnette d’alarme, car cette réforme ne concerne pas uniquement les travailleur.euse.s des arts : elle participe à la destruction du droit du travail partout en Europe.
Nous ne mesurons pas à quel point ce qui nous est imposé aujourd’hui le sera demain à tou.te.s les travailleur.se.s. Il nous faut l’affirmer clairement et frontalement : nous refusons la casse de nos droits sociaux et nous défendons la Sécurité Sociale pour tou.te.s.

Nous ne sommes pas impuissant.e.s face à ces attaques : rassemblons-nous, organisons-nous, interpellons les ministres, les députés, faisons grand bruit.

Parce que seul un front uni, solidaire, mobilisé, des travailleur.se.s elleux-même peut empêcher la réforme actuelle et rendre possible une protection sociale à sa mesure. Pour cette raison, retrouvons-nous dans la rue à Bruxelles le 10 juin à 10h et faisons entendre nos voix à celles et ceux qui préfèreraient faire la sourde oreille.

Toutes les infos et des outils de lutte sont disponibles sur le site culturenlutte.wordpress.com, alors n’hésitez pas à y jeter un coup d’oeil.

Merci de votre attention.


 

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer